Construction: Des éco-tuiles à base de déchets plastiques

L’entreprise Bocom Recycling, basée à Douala au Cameroun, fabrique des tuiles à base de plastiques recyclés pour le revêtement des maisons.

Douala, le 16 septembre 2017. Un curieux comptemple des éco tuiles exposées.

Entrer une légende

Selon les statistiques, le Cameroun produit près de 600 000 tonnes de déchets plastiques chaque année. Une bonne partie de ces déchets, du fait de l’incivisme des populations, achève sa course dans les drains et cause des inondations. Une autre étude a récemment démontré que la quantité de déchets plastiques produite par un individu se multiplie par 5 chaque année. Fidèle Nguela, le directeur général de Bocom Recycling, indique qu’il est possible de se sortir d’affaire, de protéger l’environnement de cette pollution plastique et d’en tirer pleinement bénéfices. Son entreprise, spécialisée dans le recyclage des déchets œuvre depuis quelques temps dans la transformation de tout type de plastique en éco-tuiles pour le revêtement des maisons. D’après les explications de l’équipe technique, la fabrication de ces éco-tuiles ou tuiles écologiques obéît à plusieurs phases.

Tout commence par la collecte et le tri des emballages plastiques. Les déchets sont ensuite broyés et mélangés avec des composantes telles le sable, puis compressés dans une machine appropriée.

«Tout ce travail part d’un souci, celui de la protection de l’environnement. Le groupe Bocom œuvre dans ce sens depuis plus de 15 ans. Des éco-tuiles pour la couverture des maisons, c’est une révolution dans l’habitat. Une maison bien couverte est une maison à longue durée», soutient Fidèle Nguela.

Au rang des avantages qu’il y a à utiliser des éco-tuiles, il fait savoir que ces accessoires sont imperméables, faciles à poser, modulables, faciles à démonter et à remonter. Elles sont résistantes au choc et ne laissent pas passer les rayonnements solaires et électriques.

« On peut marcher dessus. Elles sont plus économiques et ne rouillent pas», précise –t-il.

Solution durable

L’entreprise Bocom Recycling fait savoir que ces propriétés des éco-tuiles ont été confirmées lors des tests dans les laboratoires de Labogénie et ceux du ministère de la recherche scientifique et de l’Innovation.

« La fabrication des éco-tuiles est une initiative qui tient en compte la notion d’impact environnemental. On arrive à donner une nouvelle vie à ces déchets, tout en préservant la nature. C’est une solution durable », détaille Maxime Tamwa, expert marketing et environnemental.

Les opérations de collecte des déchets plastiques dans les rues à des fins de transformation en éco-tuiles permettent ainsi de lutter contre les inondations et la pollution plastique qui menacent plusieurs localités du Cameroun. Le Top Management de Bocom Recycling fait savoir que la distribution de ce matériau écologique de construction sera bientôt confiée aux entreprises agréées. Bocom Recycling est aussi spécialisée dans la production de pavés, toujours à base de plastiques recyclés.

Mathias Mouendé Ngamo

 

5 Commentaires

  • Salut cher Mouendé!
    Je suis assez touché par le reportage que tu as fait sur les écotuiles avec l’entreprise Bocom-recycling. Le reportage montre un engagement sans faille pour la cause environnementale et la lutte contre les CC. Voilà le genre d’initiative qui mérite toute l’attention afin que les citoyens deviennent écoresponsables et participent ainsi à la viabilité de la vie comme les N.U. le réclament de tous les voeux. L’OOD 13 portant sur les CC ne peut être atteint si l’information n’est pas mise à la disposition du grand public. Le RAEDD que tu connais bien aimerait aller toucher cette réalité du doigt comme toi puisque la lutte contre les CC et la lutte pour la préservation de l’environnement restent et demeurent ses chevaux de bataille. D’où les multiples séminaires qu’il n’a cesse d’organiser pour porter cette préoccupation à l’attention du citoyen ordinaire. Nous subissons de plein fouet les effets du CC même si notre empreinte carbone reste relativement faible.
    A bientôt et amicalement !

  • Notre coordonnatrice, Solange, sort d’Agadir où elle a porté la voix du RAEDD au sommet climate chance qui était un rendez-vous multi-acteurs non étatiques qui s’investissent dans des actions de lutte contre les CC au niveau local. Peut-être auras-tu besoin d’elle dans une interview pour qu’elle te briefe sur la participation du RAEDD à ce sommet planétaire.

  • Très belle initiative. Je serais heureuse d’y participer à ma manière. J’ai généralement pleins de bouteilles à jeter. Faire savoir si vous avez des bacs pour la collecte.

    • C’est une initiative de l’entreprise Bocom Recycling et non la mienne. Mais je peux vous mettre en contact avec les responsables du projet.

  • ABDOUL KARIM

    bonjour à tous. ma question est adressée à Mme Fidèle Nguela et à toute son équipe technique. le plastique se comporte comme l’un des éléments défavorables pour notre environnent, raison d’être de Bocom Recycling… Mais j’aimerai savoir si même dans sa forme transformée(éco-tuille ou pavé) le plastique ne demeure pas toujours une menace?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s