Archives mensuelles : août 2018

De Pyromane à BioMan: Retour sur les débuts de mon aventure dans le blogging

Moi Blogueur BiocamerL’aventure commence en 2010 par le blog Douala Today. Un blog généraliste. Au début, on y traite de l’actualité générale en rapport avec notre « belle » cité capitale économique, Douala. Les sujets sur les incendies captent très vite l’attention des lecteurs qui retrouvent dans mes écrits des détails précis, croustillants. Mais aussi des statistiques et des témoignages. Très vite, mon activité de blogging est liée à mon compte Twitter et je deviens un lanceur d’alerte des incendies. Le hastag #Radar naît. Lire la suite

Délice : Un gâteau 100% Bio pour mon anniversaire

La pâtissière n’a pas eu besoin de farine de blé, ni de toutes ces levures chimiques et autres produits importés pour confectionner le gâteau du promoteur de Biocamer.

Gâteau Bio 3Pour mon anniversaire célébré le 28 juillet 2018, quelques collègues et connaissances ont eu le bonheur de partager avec moi un gâteau, comme cela se fait généralement à pareille circonstance. Seulement cette année, ils ont été fascinés lorsqu’ils ont appris qu’il s’agit d’un gâteau 100% Bio made in Cameroun. L’objet du petit regroupement a été vite mis de côté et les questions ont aussitôt commencé à jaillir de toutes parts. On dirait une interview.

« Tu dis que c’est un gâteau quoi ? » Lire la suite

Cameroun : Quelle eau allons-nous finalement consommer ?

Quelque soit le système d’approvisionnement, la qualité de l’eau reste un peu douteuse. L’état des lieux, la provenance et le conditionnement de l’eau inquiètent. Le secteur des eaux dites minérales naturelles secoué par la concurrence ne rassure pas non plus.

KODAK Digital Still CameraPouvez-vous avaler une gorgée d’eau aujourd’hui à Douala ou à Yaoundé et dire avec certitude qu’il s’agit d’une eau potable ? Quelque soit le système d’approvisionnement (puits, bornes-fontaines, sources, robinet, eau en sachet, eau de source ou au minérale naturelle), la qualité d’eau reste un peu douteuse. L’état des lieux, la provenance et le conditionnement de ces multiples eaux inquiètent.

Commençons par Lire la suite