Archives des étiquettes : Cameroun

Bimbia: Sur la route oubliée des esclaves noirs

  • Les vestiges de ce port négrier aujourd’hui en ruine dans la région du Sud-ouest racontent l’histoire méconnue de la traite négrière au Cameroun.

Le temps ne s’est pas arrêté. L’atmosphère est juste humide et le climat tempéré. Un petit courant d’air caresse la peau. Le silence des lieux est rompu par le coassement des crapauds et le sifflement des serpents dans les bois. Le bruit de l’eau qui s’écoule au loin et le frémissement des feuilles mortes sous les pieds rythment les pas à la découverte du site historique de la traite des esclaves à Bimbia. Nous sommes dans la commune de Limbé 3, région du Sud-ouest du Cameroun.

Lire la suite

De Pyromane à BioMan: Retour sur les débuts de mon aventure dans le blogging

Moi Blogueur BiocamerL’aventure commence en 2010 par le blog Douala Today. Un blog généraliste. Au début, on y traite de l’actualité générale en rapport avec notre « belle » cité capitale économique, Douala. Les sujets sur les incendies captent très vite l’attention des lecteurs qui retrouvent dans mes écrits des détails précis, croustillants. Mais aussi des statistiques et des témoignages. Très vite, mon activité de blogging est liée à mon compte Twitter et je deviens un lanceur d’alerte des incendies. Le hastag #Radar naît. Lire la suite

Délice : Un gâteau 100% Bio pour mon anniversaire

La pâtissière n’a pas eu besoin de farine de blé, ni de toutes ces levures chimiques et autres produits importés pour confectionner le gâteau du promoteur de Biocamer.

Gâteau Bio 3Pour mon anniversaire célébré le 28 juillet 2018, quelques collègues et connaissances ont eu le bonheur de partager avec moi un gâteau, comme cela se fait généralement à pareille circonstance. Seulement cette année, ils ont été fascinés lorsqu’ils ont appris qu’il s’agit d’un gâteau 100% Bio made in Cameroun. L’objet du petit regroupement a été vite mis de côté et les questions ont aussitôt commencé à jaillir de toutes parts. On dirait une interview.

« Tu dis que c’est un gâteau quoi ? » Lire la suite

Cameroun : Quelle eau allons-nous finalement consommer ?

Quelque soit le système d’approvisionnement, la qualité de l’eau reste un peu douteuse. L’état des lieux, la provenance et le conditionnement de l’eau inquiètent. Le secteur des eaux dites minérales naturelles secoué par la concurrence ne rassure pas non plus.

KODAK Digital Still CameraPouvez-vous avaler une gorgée d’eau aujourd’hui à Douala ou à Yaoundé et dire avec certitude qu’il s’agit d’une eau potable ? Quelque soit le système d’approvisionnement (puits, bornes-fontaines, sources, robinet, eau en sachet, eau de source ou au minérale naturelle), la qualité d’eau reste un peu douteuse. L’état des lieux, la provenance et le conditionnement de ces multiples eaux inquiètent.

Commençons par Lire la suite

Cameroun : Pourquoi les inondations vous étonnent ?

Les riverains bloqués au lieu-dit Carrefour Cité des Palmiers à la suite des inindations.

Les riverains bloqués au lieu-dit Carrefour Cité des Palmiers à Douala, à la suite des inondations.

Les habitants de la ville de Douala au Cameroun se réveillent depuis quelques jours avec les pieds dans l’eau. Des inondations sont enregistrées à la suite de pluies diluviennes qui arrosent la capitale économique. Les conséquences sont sans appel. L’eau s’invite dans des domiciles, s’installe sur la chaussée. Des ouvrages  cèdent, coupant la route en deux. De gigantesques embouteillages naissent. La population qui vit un véritable calvaire, ne sait plus à quel saint se vouer. Mais pourquoi ces inondations vous étonnent ? Lire la suite

Evaptainers : Des réfrigérateurs écolo qui fonctionnent à l’eau

Ce petit « gadget » adapté aux populations rurales africaines non couvertes par le réseau électrique, permet de conserver les aliments au frais et de réaliser des économies.

Une famille marocaine présente son Evaptainers.D’après des statistiques de 2017, sur 13634 localités au Cameroun, seules 2960 sont électrifiées, soit un taux de 21,7%. Plusieurs villages situés en zone rurale restent ainsi plongés dans le noir. Les quelques villages qui bénéficient des services du fournisseur national d’énergie électrique (Eneo) se plaignent de délestages intempestifs. Des interruptions dans la fourniture de l’énergie électrique qui durent souvent plusieurs semaines. L’absence d’énergie électrique dans les zones rurales est aussi récurrente dans plusieurs autres pays en Afrique, où les populations éprouvent alors d’énormes difficultés à conserver les aliments pour une consommation durable.

Il faut Lire la suite

Cameroun: Cuire ses repas dans le Sac-marmite

Ce petit «bijou» écolo permet aux ménagères de terminer la cuisson des mets et de les conserver à chaud pendant plus de 8 heures.

Cuire ses repas dans un sac. Oui, c’est désormais possible au Cameroun grâce à l’invention du sac-marmite. Cet ustensile de cuisine permet aux ménagères de terminer la cuisson des mets et de les conserver à chaud pendant plus de 8 heures. Ce « gadget » léger et facilement transportable se présente sous la forme d’une citrouille. Il est fabriqué à base de tissu et de polystyrène. Il est utilisé pour la cuisson de différents mets et aliments. Pour la viande de bœuf ou de poulet par exemple Lire la suite

Insalubrité: Un centre de transfert des déchets annoncé à Bonabéri

Cet espace de 5000 m2 bientôt aménagé permettra d’améliorer la collecte des ordures dans cet arrondissement classé le plus insalubre de ces cinq dernières années à Douala.

Bonabéri, 26 janvier 2018. Une vue du site qui abritera le centre de transfert des déchets..

Bonabéri, le 26 janvier 2018. Une vue du site qui abritera le centre de transfert des déchets. Crédit Photo @Mathias Mouendé Ngamo

L’activité de collecte des ordures ménagères a connu de fortes perturbations au Cameroun en 2017. Les deux grandes métropoles que sont Douala et Yaoundé ont croulé sous des montagnes de déchets pendant plusieurs semaines. Il fallait se pincer les narines pour traverser certains grands carrefours, où les bacs étaient soient inexistants, soit débordant de détritus. Les responsables de la société d’Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam), l’entreprise chargée de la collecte des déchets, ont expliqué que cette situation a été causée par Lire la suite

Invention: Une pirogue écologique à base de bouteilles plastiques

Le concept d’Ismaël Essome, un jeune camerounais de 27 ans, permet de lutter contre la pollution plastique, le déboisement et le changement climatique.

La pirogue écologique flottant sur les eaux..Le climat est doux ce mardi du mois de juillet 2017 sous le ciel de Kribi, chef-lieu du département de l’Océan, dans la région du Sud du Cameroun ; mais les eaux de la mer sont particulièrement agitées. La marée est haute et aucun jeune n’a osé lancer sa pirogue à l’eau, dans ce village qui compte près de 400 pêcheurs. La hauteur et la force des vagues dissuadent quiconque projette de s’y aventurer. C’est aujourd’hui, et dans ces conditions non favorables à la navigation, qu’Ismaël Essome a décidé de tester l’efficacité de sa pirogue écologique devant quelques journalistes et une foule de curieux sceptiques. La particularité de son canoë, qu’il a d’ailleurs baptisé « Ecoboat» (pirogue écologique, en anglais), c’est qu’il a été entièrement construit à base de bouteilles en plastique recyclées. Lire la suite

Recyclage: Des accessoires écolos à votre portée

Un sac-à-main fait à base d'emballages plastiques recyclés. Crédit Photo: Mathias Mouendé Ngamo

Un sac-à-main fait à base d’emballages plastiques recyclés. Crédit Photo: Mathias Mouendé Ngamo

Une dame arbore un chapeau et tient un sac à main faits à base d'emballage plastique recyclé.

Une femme arbore un chapeau et tient un sac-à-main faits à base d’emballages plastiques recyclés. Crédit Photo: Mathias Mouendé Ngamo

Des femmes handicapées basées à Douala, au Cameroun, investissent des dépotoirs d’ordures au quotidien pour recycler des emballages plastiques usagés. Du bout des doigts, elles confectionnent plusieurs gadgets à la fois jolis et utiles. 

 La pluie vient de s’estomper sur la ville de Douala, capitale économique du Cameroun. Marie Louise Noubissie se sert de ses mains pour faire avancer son fauteuil roulant. Elle se déplace entre les petites couches d’eau qui tapissent le sol du quartier Mboppi. La femme handicapée immobilise sa mobylette devant un dépotoir d’ordures. Elle fouille le bac et en collecte les emballages plastiques usagés. Elle les range dans un grand nylon accroché sur son fauteuil roulant. Elle explore d’autres poubelles situées non loin de son domicile.

« Je sélectionne les emballages plastiques encore en bon état, pas déchirés»,

précise la quinquagénaire, Lire la suite

« Entrées précédentes